Clef

La recherche

Il appartient à la sociologie et à l’anthropologie d’explorer et de comprendre les changements qui accompagnent la modernisation des sociétés et des cultures. La sociologie est née de l’interrogation posée par les sociétés occidentales modernes sur leur propre mouvement historique. L’anthropologie est née de la rencontre entre l’Occident et les autres cultures. Aujourd’hui, ces deux traditions de recherche en sciences sociales se sont rencontrées et alliées pour étudier les transformations contemporaines, en contexte de mondialisation. Les entrées majeures s’articulent autour de divers champs dont, à titre d’exemple : l’urbain et le rural, l’éducation et la formation, le travail et les professions, la famille et la sexualité, l’économie et la régulation, le développement durable et les enjeux écologiques, les inégalités et les politiques sociales, le religieux et le symbolique, l’ethnicité et l’interculturalité… De nombreux centres de recherche existent dans nos universités et hautes écoles (au sein desquelles la logique « recherche » acquiert progressivement une place reconnue).

La recherche en sociologie et en anthropologie n’est toutefois pas propre aux universités et hautes écoles car elle est présente dans une diversité de lieux (services d’études, administrations, institutions internationales, ONG …).

A terme, nous envisageons de pouvoir constituer un cadastre de ces centres.

Filières pour être chercheur-e en sociologie et en anthropologie dans le milieu académique

Au sein de nos universités, il existe plusieurs formes de statut pour faire de la recherche. Voici les principaux :

  • Faire de la recherche sous un contrat dit extérieur : il s’agit de contrats attachés à des financements obtenus auprès de commanditaires. Ils sont généralement à durée déterminée et sont liés à un projet de recherche finalisé. Certains centres de recherche ont suffisamment de fonds extérieurs pour engager des chercheur-e-s à durée indéterminée.
  • Etre assistant de cours. Il s’agit d’un mandat octroyé par les universités qui permet à la fois de contribuer aux enseignements et de mener un projet de recherche doctorale. Ce sont des mandats à durée déterminée (en général, d’une durée de 6 ans à temps plein).
  • Les mandats du Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRS). Le FNRS finance différents types de mandat, dont les principaux sont les mandats d’aspirant FNRS (il vise la réalisation d’une thèse de doctorat), de chargé de recherche FNRS (il s’agit d’un mandat post-doctoral de 3 à 4 ans), de chercheur qualifié du FNRS (c’est un mandat à durée indéterminée confirmant une excellence scientifique).
  • Les postes statutaires d’enseignant-chercheur dans les universités et les hautes écoles.